Tarologue - Thérapeute et coach

Tarologue - Thérapeute et coach

Tarologue - Thérapeute et coach

Tarologue - Thérapeute et coach

Tarologue - Thérapeute et coach

Tarologue - Thérapeute et coach

Karine ARTAUD

Qu’est-ce que la voyance ?

 

Depuis des temps indéfinissables, l’homme a toujours voulu savoir ce que l’avenir pourrait bien lui réserver ?
De nombreux peuples et civilisations interprétaient des signes, des formes de vie comme symbolique qui pouvait laisser présager et avertir d’un évènement futur. Des sages ou appelé également « initiés » étaient connectés à d’autre niveau vibratoire du monde, comme celui du monde des esprits, des animaux, des arbres, le langage des astres, toutes sortes de rituels, des minéraux ou d’incantations, etc… Ils se servaient de leur observations, leur ressenti, comme processus interne employé a interpréter les messages et les visions divinatoires qui pouvaient bien les traverser.

La sensibilité de l’homme n’a pas changé encore aujourd’hui, la peur de l’inconnu, la possibilité de se tromper laisse cet aspect prépondérant, de vouloir a tout pris connaitre ce que sera l’avenir.

Le fait d’entreprendre d’aller voir un(e) voyant(e), un(e) tarologue ou tout autre praticien ésotérique permet une réassurance d’une situation vécue plus moins difficilement par la personne. Cela veut donc dire, qu’une partie du consultant ressent un message de son âme qui le taraude, mais sans pour autant en comprendre le sens puisqu’il est indéfinissable et difficilement palpable pour eux. Prévenir, anticiper, savoir par curiosité ce qu’il pourrait advenir, d’un futur qui pourrait devenir anxiogène a l’idée de prendre le mauvais chemin !

Au 21ème siècle, on n’hésite plus, a relié une discipline a une autre de la voyance a l’astrologie, a la tarologie, etc… toutes ces méthodes sont liées comme support qui élargissent notre champ de conscience et la rendre plus profonde, afin d’apporter des informations de plus en plus fines. Les savoirs ancestraux ont su dévoilé leurs secrets et en théoriser les phénomènes par certains coté, mais il en demeure pas moins qu’il ya des cotés mystérieux qui resteront toujours magiques !

Le terme de voyance est définit par une capacité divinatoire qui permet de recevoir des informations, tenue en dehors d’un champ espace temps qui est bien au-delà des 5 sens ; c’est-à-dire la perception extra-sensorielle. La clairvoyance est le mot courant le plus utilisé pour retranscrire une vision éclairée et furtive d’une image intrapsychique« flashes ».Ces capacités psychiques supra-développées permettent au voyant de retransmettre par l’intermédiaire de ses ressentis, les sons, les images, les odeurs ou les sensations sur le corps d’une interprétation des informations reçues. La réceptivité du praticien change de niveau lors des séances pour passer d’un canal ordinaire, à un canal de connexion à l’âme du consultant et d’autre connexion comme l’outil utilisé par exemple (le tarot) ou (guide spirituel) comme autre exemple. Comme il n’y a pas d’espace temps défini dans ces divers plans vibratoires, on peut donc dire que le mot divination n’est pas réservé au futur, mais aussi aux informations du passé et du présent.

La capacité du voyant est également associée au 3ème œil, c’est là un centre d’énergie potentiel liée aux facultés de clairvoyance. Les sens s’accroient et s’affinent  au cour de toute évolution personnelle et spirituelle pour venir  renforcer  d’autre faculté comme la clairaudience par exemple. C’est pour cela que toute personne a un potentiel intuitif de base et que pour des raisons inconnues et bien mystérieuses certaines l’ont développé cette faculté depuis leur plus jeune âge. Souvent lié à un environnement  bien spécifique qui les entourent et qui peut survenir au cour de la vie d’adulte.

Karine ARTAUD

Les différents types de voyance

 

Si la voyance et les arts divinatoires sont devenus un métier a part entière, il n’en reste pas moins vrai que pour des personnes qui voudraient consulter, le champ ésotérique est vaste et que chaque outils de prédictions donne des informations de formes variées en fonction de ce que l’on souhaite obtenir pour améliorer, guérir, prendre des décisions et comprendre ce qui arrive dans certaines situations de vie compliquées. Voici une petite liste de quelques formes de divination les plus connues.

La Cartomancie : Apparut au 15ème siècle environ le Tarot de Marseille est le jeu le plus utilisé dans la cartomancie. Une cartomancienne  est une personne qui utilise le tarot, oracles et cartes divinatoires comme support de lecture de l’âme du consultant. Autrement dit, elle sait lire les cartes comme on lit un livre en relevant les symboliques des images, les associations de celles-ci et le coté intuitif très développé.

Le Magnétiseur : Connu et utilisée depuis l’antiquité, le magnétisme est l’une des plus ancienne pratique ésotérique. C’est une personne qui pratique des soins énergétiques à l’aide de la transmission vibratoire ou encore appelé « énergie magnétique » afin de rééquilibrer certains petit trouble de santé qui amène du désordre a l’organisme, physique, émotionnel, psychique et énergétique. Le praticien transmet l’énergie soit par ses mains, un pendule, les pierres etc.. la liste est longue ! C’est l’intention et la projection de son champ de conscience sur la personne qui permet l’obtention de guérison sur le corps, l’esprit et l’âme.

L’Astrologie : L’astrologie est une pratique millénaire qui s’appliquée déjà a l’époque des Egyptiens. L’astrologue va utiliser la lecture des astres, c’est-à-dire qu’il étudie les planètes, le système solaire qui agit et influence les individus dans leurs comportements et leurs orientation de vie.  Cette discipline est fondée sur la lecture des astres par un mode de calcul érigeant sur une carte en partant des données personnelles du consultant depuis sa naissance. L’interprétation est faite sur la caractéristique de chaque astre et planète au niveau symbolique, vibratoire et structure de personnalité du consultant. Cette lecture pourra alors lui indiquer ses potentiels, ses changements à venir, ses cycles, son chemin de vie, etc… C’est un grand livre ouvert sur la destinée de l’individu.

Le Médium : La médiumnité est également une pratique très ancienne, car elle tente d’entrer en communication avec les morts ; vu d’un mauvaise œil par les religions de tous temps. Avec l’apparition de la planche de Ouija et les soirées spiritismes, la médiumnité revient sur le devant de la scène, gagne en popularité et sert de divertissement au 19ème siècle autour des tables de spiritisme. On peut dire que le médium tiens un rôle d’intermédiaire entre le monde des vivants et le monde des morts ou des esprits. Les messages sont transmis par différent moyens comme ceux qui peuvent entendre une voix et répéter les messages ; par l’écriture ; le dessin ; l’apport d’objets ; ou le plus courant est la fusion avec l’esprit du défunts. Ces informations sont renvoyées par la matérialité du corps.

L’encromancie : C’est un art divinatoire qui date de moins d’un siècle et qui ressemble fortement au « test de Rorschach » en psychiatrie. Cette méthode a été découverte par une voyante renommé du 20ème siècle aux travers de ses rêves qui lui montraient la projection des taches d’encres et la façon de plier le papier pour en faire une interprétation. Les dessins qui se forment lors du pliage révèlent une symbolique et des formes associées pour dévoiler l’avenir du consultant, le passé ou le présent.

Il est évident que la définition simpliste de chaque domaine mériterait une explication plus vaste et approfondie : mon but étant de montrer l’étendue du domaine ésotérique et dont l’exploration de chacune demande beaucoup de pratique et de connaissance pour le praticien qui étudie un des ces arts divinatoires.

Karine ARTAUD

La voyance et l’horloge du temps

 

Tous les professionnels de la voyance vous dirons que le temps n’existe pas, car les espaces entre chaque monde sont de niveaux vibratoires différents entre le passé, le présent et le futur et qu’il est quasi impossible de placer un curseur à l’échelle d’un temps bien précis. Seul dans un contexte de vision bien particulier, détaillant par exemple des tenues vestimentaires d’une période qui  puisse décrire l’âge de l’évènement dans une fourchette assez large. C’est pour cela que de nombreux praticiens optent pour un support de tarot ou oracle pour essayer de déterminer au plus proche de nous une définition de datation ou de saison.

Il arrive quotidiennement que les clients nous demandent : Quand cela va arriver ? Dans combien de temps ? Faut-il attendre longtemps ? Ou bien encore ce n’est pas arrivé ? Ce sont des questions qui sont tout à fait normales pour celui ou celle qui attends un changement, qui plus est quand il tarde à venir ! La datation est un concept illusoire dans le monde de l’invisible et la représentation de la durée est affreusement compliquée a cerner, car le temps n’apparait pas en terme de perception extra-sensorielle, il n’est pas définissable par les 5 sens dans le processus de précognition.

Deux choses sont importantes à retenir quand on consulte, et qui sont vrai pour chaque pratique ésotérique :

En savoir +

1/ Le glissement de temps : c’est-à-dire un décalage ou un retard dans l’interprétation annoncé des tirages. On trouve également le contraire, une accélération de l’évènement plus rapide que prévu. Voici, un exemple qui m’est arrivé avec une cliente a laquelle, j’ai annoncé son changement de voiture que je voyais dans une échelle de 6 mois environ. Je la rencontre au hasard d’une rue 2 mois après et elle me dit qu’elle a changé de voiture, il y a une semaine. La personne a utilisé « Le libre arbitre ». C’est-à-dire, elle a fait appel à la volonté de passer à l’action et de prendre une décision par rapport a une pensée consciente ou inconsciente. Très souvent, les tirages sont déclencheurs ou inhibiteurs de ces propres manifestations intérieures.

2/Le libre arbitre : C’est cette faculté qu’a chaque personne de faire librement son choix, sans contrainte ou informations imposées pris comme vérité absolue. La personne choisi ou pas délibérément de prendre une décision en fonction de sa pensée, par sa force active et qui posent des actes en fonctions des expériences vécues et de la projection de ce qui pourrait advenir. En philosophie, le libre arbitre est donc la capacité de faire un choix par soi-même, en toute liberté et en toute connaissance de cause.

3/le pourcentage d’erreur : Pour tous les praticiens ésotériques, il y a une marge d’erreur possible de 15% à 20% même pour les plus expérimentés. Un(e) voyant(e) est un être humain ultrasensible, il ou elle ne peut pas tout voir ou tout annoncer au vu de la consultation et des évènements qui en découlent. Ces facteurs d’erreurs sont généralement liés à la difficulté d’être connecté avec le client, au facteur temps et au facteur libre arbitre et surtout ne l’oublions pas l’interconnexion aux autres. Nous ne sommes pas seule dans ce monde, nous interagissons les uns aux autres et les choix se définissent, les actes sont posés et l’interaction de la personne face a la situation, donnera la couleur et le chemin de l’avenir. Maitriser un avenir à 100% est quasi impossible.

Finalement le temps est relatif à la personne qui consulte et de la manière dont elle va tourner la roue de sa destinée en tenant compte de son désir, de l’influence extérieur qui a son rôle à jouer dans le processus de changement sur devenir de chacun. Nous ne sommes pas seul, l’autre fait parti de cet avenir, c’est pour cela que l’horloge du temps en voyance, n’est pas un bouton magique sur lequel on appui comme on programme un réveil.

Il convient en voyance, de ne pas se concentrer que sur le facteur temps et laisser l’énergie et la magie de prédiction vous aider à faire ces transformations pour évoluer vers un avenir serein.